Comment installer un détecteur de fumée

Bien que l’installation d’un DAAF soit simple, quelques règles sont néanmoins à respecter afin d’optimiser son efficacité et préserver ses performances à long terme. Une protection minimum contre les incendies nécessite au moins un détecteur de fumée par étage d’un logement. Il est recommandé de placer les détecteurs près des chambres à coucher, vers les issues. Les chambres occupées par des fumeurs sont d’autant plus à surveiller par le biais d’un DAAF. Enfin, les escaliers, qui sont de véritables conducteurs de flammes et de chaleur, sont des lieux stratégiques près desquels il est intéressant de placer un détecteur de fumée.

 

S’il est possible pour les occupants d’un logement d’optimiser au maximum la protection de leur habitation vis-à-vis des incendies, d’autres dispositions sont alors envisageables. Installer un détecteur de fumée dans chaque chambre occupée et dans chaque pièce équipée d’appareils électriques est également une solution efficace pour détecter au mieux les prémices d’un incendie. Si certaines pièces devraient vivement disposer d’un DAAF, d’autres emplacements ne sont en revanche pas compatibles avec l’installation d’un tel dispositif. Les pièces poussiéreuses et les espaces dont les températures dépassent les 37 degrés et descendent au-dessous de 4 degrés ne sont notamment pas favorables à l’aménagement d’un détecteur de fumée. Il n’est pas non plus conseillé de placer un DAAF à proximité d’une ventilation, d’une salle de bains, de lumières fluorescentes et de produits de combustion (dans un garage par exemple).

Consultez nos différents dossiers: